1709 affiche solidarmonde web

 

   

Notre centrale d’achats Solidar’Monde, profite de la création de la nouvelle charte graphique des produits Artisans du Monde pour lancer une campagne de communication nationale.


Nous prenons l’exemple du Chocolat vegan au lait de coco, primé au salon Natexpo, pour communiquer sur le projet global d’Artisans du Monde.

La presse nationale sera mobilisée, ainsi que les réseaux sociaux, des bloggeurs et nous l’espérons de très nombreux partenaires !

 

 

 

 

 

Les événements récents auxquels d'Artisans du Monde vient de participer sont placés sous le thème :

COMMERCE EQUITABLE et AGRICULTURE BIOLOGIQUE, une alliance pour les filières agricoles et alimentaires vraiment durables.

 

1707AdM17Actu

Pour une agriculture paysanne au nord comme au sud.

Face à la crise du modèle agricole de ces dernières années, nombre de citoyens se sont tournés vers des alternatives de production et de consommation en France pour soutenir les producteurs locaux, les productions agro-écologiques et les circuits courts. Parallèlement et depuis 40 ans, les acteurs du commerce équitable sont mobilisés pour soutenir les mêmes valeurs avec leurs partenaires producteurs dans les pays en développement. Pourtant, on sent parfois dans l'esprit des consommateurs et des paysans français une méfiance voire une opposition de principe entre ces démarches alors qu'il s'agit dans les deux cas d'initiatives nées pour inventer une nouvelle agriculture et plus largement un nouveau modèle agricole : d'autres échanges agricoles basés sur des principes d'équité, de respect, de proximité, de transparence qui entendent répondre à la fois aux défis alimentaires, mais aussi sociaux (emplois), économiques (revalorisation des revenus paysans) et environnementaux (soutien à des modes de production respectueux de l'environnement et à des structures plus proches géographiquement).

Faut-il choisir entre le commerce équitable nord-sud et circuits courts nord-nord ?

1706EnsembleWebLes défis liés à l'agriculture sont nombreux et mondiaux : Gestion du risque climatique, protection de la bio diversité, lutte contre la volatilité des prix, maintien de l'emploi sur les territoires, rééquilibrage de la valeur des filières agricoles.

Comment les producteurs, les transformateurs, les marques, les distributeurs envisagent-ils leur transition ?
L'agriculture biologique et le commerce équitable permettent-ils de répondre à ces défis ?
Les synergies des deux démarches sont-elles lisibles pour les consommateurs et viables pour les entreprises ?
Des précurseurs se sont-ils déjà engagés dans le défi que représente cette haute qualité environnementale ?

C'est à toutes ces questions que les experts, chercheurs, producteurs, entreprises et consommateurs vont tenter de répondre lors d'une grande conférence qui a eu lieu pendant la quinzaine du Commerce Equitable du 15 au 27 mai.

 

 

1705FEP CFDT

Artisans du monde a été invité à tenir un stand par la Fédération de l'Enseignement Primaire CFDT (FEP/CFDT), lors de son congrès national qui s'est déroulé au Forum des Pertuis à La Rochelle du 24 au 28 avril.

Les valeurs du commerce équitable, dans les échanges Sud/Nord, sont partagées par nos deux associations et devraient assurer la dignité dans le travail et le respect des droits humains fondamentaux pour chaque hommes et chaque femmes.
Le droit à se loger, à se nourrir, à éduquer ses enfants, se vêtir, se soigner et à conserver une partie de son salaire à discrétion demeurent des droits fondamentaux qui restent à conquérir dans de nombreux pays du Sud.

Plus que jamais une économie au service des droits humains est d'actualité.

  

1705Saumon label rouge

Le saumon écossais Label Rouge propriété du ministère de l'Agriculture- fête ses 25 ans.
Un collectif d'ONG britanniques qui se bat contre l'aquaculture, harponne méchamment le dit saumon Label Rouge dans un courrier adressé à Stéphane Le Foll ...

 

Nous « biobananerait-on » ?

Imagine-t-on possible des bananeraies « bio » régulièrement aspergées de dérivés pétroliers largués par avion ?

Eh bien Oui c’est possible !!!

1704BananeraieLa pellicule d’huile parafinique recouvre l’arbre et étouffe le champignon microscopique responsable de la cercosporiose, une maladie qui fait pourrir le bananier par les feuilles. Cette méthode est autorisée pour tous les producteurs de banane « bio » d’Amérique latine mais elle est strictement interdite en France en agriculture bio et tolérée pour la banane conventionnelle mais sans épandage. Il y a cinq ans devant l’interdiction de Bruxelles, les producteurs antillais ont vendu leurs avions et les planteurs bio de la République de Saint Domingue les ont achetés, car ils ne sont pas concernés par l’oukase bruxellois.

Tout cela à cause du « Principe d’équivalence » qui permet à tout pays hors UE de nous vendre des produits bio « bas de gamme » comparés aux critères imposés par Bruxelles.

C’est ainsi que St Domingue a le droit d’apposer le label AB sur ses bananes qui comporte 14 substances interdites aux bananes conventionnelles qui poussent dans les pays de l’UE !!!

En quelques années, la république dominicaine est devenue le 1er exportateur mondial de bananes et c’est tout bénéfices, car elles sont vendues 25 % plus cher.

Les français demandent la suppression du « principe d’équivalence » … mais les Allemands qui sont le 1er importateur de bio en Europe ne l’entendent pas ainsi car leurs distributeurs ont beaucoup d’argent à perdre. D’autant plus que ce principe ne touche pas que la banane mais aussi l’ensemble des cultures tropicales biologiques sur sol européen.

Le Canard enchainé, N°5029, du 15 mars 2017, rubrique conflit de canard,

La coordination SUD , qui regroupe 165 ONG dont Artisans du Monde, lance la campagne : « Rehausser l'aide publique au développement et atteindre enfin les engagements pris par la France ».


La France doit refaire de la solidarité internationale une priorité.

 

1704AdMElection2017

 

La France est la 6ème puissance économique mondiale. Il y a 50 ans avec d'autres pays riches, elle s'est engagée à contribuer au développement des pays pauvres en y consacrant 0,7 % de sa richesse nationale :  C'est l'aide publique au développement.

1703PointClimat

 

Transition énergétique : L’étude prospective indépendante 2017 de l’association Négawatt qui vise « zéro CO2 » en 2050 vient d’être publiée.

Quel scénario décrit-elle ?
- A l’horizon 2050, la France aura réduit les 2/3 de sa consommation d’énergie primaire (énergie tirée du sol ; électricité, essence) par rapport à 2015. Elle sera neutre pour ses émissions de gaz à effet de serre et couvrira tous ses besoins énergétiques par des sources renouvelables.
- Lutter contre le dérèglement climatique va de pair avec l’acquisition de l’autonomie énergétique, mais cette lutte se mesure également à l’indépendance des approvisionnements et à l’abandon des options à risque : la fermeture de la dernière centrale nucléaire est prévue en 2035.
- Ce qui fonde la logique de l’analyse et qui s’est imposée dans le débat public est la mise en avant de la réduction des consommations (sobriété, efficacité des appareils) plutôt que l’accroissement des moyens de production énergétiques.
- L’impact sur l’emploi de ce scénario est également évalué : 400 000 créations d’emplois nets dans les 35 années à venir (isolation des bâtiments anciens, essor de l’économie circulaire du recyclage et de la réparation…), qui tiennent compte des pertes dans l’énergie conventionnelle et le transport routier.

 

Conséquence pour l’agriculture ?

 StopCETA3

Les accords de négociations

Sur le TAFTA les accords de libre échange entre l’EUROPE et les USA sont provisoirement interrompus,  mais l’Europe s’apprête à ratifier un traité similaire (CETA) avec le Canada, ouvrant la possibilité aux filiales américaines installées sur son territoire d’intervenir en Europe !

WFTO

 

Que s'est-il passé à Artisans du Monde La Rochelle ?

 

Notre association locale adhérente de l'Organisation Mondiale du Commerce Equitable (WFTO), doit, pour être certifiée organisation de commerce équitable, mettre en œuvre des actions d'éducation pour sensibiliser le public et des actions de plaidoyer pour inciter les décideurs (élus, collectivités...) à se fournir en produits issus du C.E.

 

 

 

En ce moment à la boutique, les produits de la ferme du Mont d’Or, commune du Thou :

 Farine de blé,  Farine de sarrasin, Farine de seigle, Farine de petit épeautre (engrain), Lentilles Pois cassé,

CELocal1

phpThumb generated thumbnailCe questionnaire avec des lots pour les gagnants, a été rempli par de très nombreux visiteurs aux festival de Notes en vert (Périgny) et Messidor (Aytré)

Il fallait  répondre par OUI ou par NON en entourant la bonne réponse.

1. Ces 3 critères du commerce équitable garantissent de meilleures conditions de travail!
- Le paiement d’un prix juste
- La participation des travailleurs et producteurs aux décisions
- Le soutien à une agriculture paysanne et familial.

OUI. Ces 3 critères fondamentaux du Commerce Equitable assurent au final la dignité des travailleurs des pays du Sud engagés dans le partenariat du commerce équitable.

 

2. Le producteur reçoit le prix de vente du produit équitable une fois celui-ci acheté par un consommateur!

NON. Le producteur est payé en partie avant que le produit soit acheté par le consommateur car Artisans du Monde effectue un pré-paiement jusqu'à 50% à la commande. Les producteurs limitent ainsi le recours à un financement extérieur.


3. Le prix équitable est issu d'une négociation entre les acheteurs et les vendeurs. Il diffère selon chaque pays et est adapté aux conditions de celui-ci (coût de la vie locale à la période donnée)!

OUI. La relation est durable avec le producteur, de 3 à 5 ans selon les filières. C'est ce dernier qui est toujours à l'initiative du prix qui tient compte du coût réel de production pays par pays. C'est seulement une fois ce prix équitable, défini et payé au producteur, que les différents acteurs ajoutent leur marge (les taxes et les frais de la structure d'exportation/importation et de celle de la distribution), et que le prix de vente en boutique est calculé.

 

4. Artisans du Monde est une boutique qui dépend de Maisons du Monde!

NON. Maison du Monde fait du commerce conventionnel. Aucune confusion possible.


5. Un milliard de personnes dans le monde sont sous-alimentées et les ¾ sont des paysans qui cultivent la terre!

OUI. Triste réalité des paysans chassés de leur terre et qui sont obligés de devenir des salariés agricoles exploités honteusement, ou d'immigrer dans des bidonvilles.


6. La production intensive de cacao contribue à la déforestation, à l’appauvrissement des sols et à un besoin de main d’oeuvre de masse peu coûteuse – les enfants!

OUI Qui dit production intensive, dit engrais, pesticides et intrants-chimiques, appauvrissement des sols, dégradation de la santé des travailleurs et détérioration de l'environnement.


7. Le chocolat (cacao) est le produit issu du commerce équitable le plus vendu en France!

NON. C'est le café: Production mondiale - 8.497200 tonnes au total dont 550 000 certifiées équitable – 6.47%. Le cacao : Production mondiale 4.162000 tonnes au total dont 58 268 certifiées équitables – 1,4%. En France les chiffres sont difficile à obtenir mais les proportions en volume sont à l'identique de celles de la production mondiale, ainsi que les % de produits certifiés équitables. Source PFCE/FTI Max Havelaar 2013/2014.

 

8. L’Indonésie est le pays le plus grand producteur de cacao au monde !

NON. La Cote d'Ivoire et le Ghana produisent 70% de la production mondiale et la Cote d'Ivoire est le plus gros producteur.

 

9. Moins de 5 groupes multinationaux contrôlent le commerce de jus de fruits dans le monde.

OUI . Deux sont brésiliens.


10. Sur 238 000 travailleurs qui récoltent les fruits dans les plantations des multinationales au Brésil, 25% ont un contrat de travail!

OUI. Il ne faut pas confondre l'agriculture en plantations (industrielle et intensive, mécanisée à outrance et à base de produits chimiques) et l'agriculture familiale et paysanne (petite structure agricole exploitée en famille, sur un modèle d'agro-biologie et/ou d'agro-foresterie, peu mécanisée et grande pourvoyeuse de main d'oeuvre). Il y a donc 178500 travailleurs du secteur qui travaillent sans contrat de travail!


11. Au Costa Rica, 75 % des travailleurs dans les plantations d’ananas sont des migrants sans papiers. Ils travaillent 80 heures par semaine pour un salaire inférieur à la moitié du minimum légal!

OUI. Ne pas confondre le salaire minimum légal décidé par un Etat, le salaire vital qui s'appuie sur les recommandations de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) et qui est un objectif pour les ONG - c'est une réponse au besoin de base d'une famille d'agriculteurs et/ou de salariés – et, le salaire équitable qui est le juste prix convenu après négociation : socialement juste, respectueux de l'environnement et qui permet de vivre dans la dignité.


12. On peut acheter des produits alimentaires français certifiés équitables et identifiés par ces logos:

OUI. Ce sont des logos qui vont apparaitre de plus en plus souvent sur certains produits. Ils vont certifier que les produits sont bien issus du commerce équitable Nord/Nord : produits en France et consommés en France. La Charte du Commerce Equitable Nord/Nord est un cadre de référence – pas encore un système de garantie. Elle s'adresse aux acteurs des filières longues (paysans et entreprises) comme aux acteurs des circuits de proximité. Seules les filières avec au moins une structure intermédiaire entre producteurs et consommateurs sont concernées.
Elle est issue de la loi sur l'Economie Sociale et Solidaire de 2014 dite loi Hamon. Elle est le fruit de la collaboration de 3 réseaux : la Plateforme du Commerce Equitable (PFCE), de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB), et du réseau “Initiative pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale” (InPact). Le BIO c'est bien mais en plus, équitable c'est mieux.

Dans le cadre de la Quinzaine du Commerce Equitable nous organisions un jeu-concours, sans obligation d'achat, qui pouvait non seulement vous sensibiliser aux questions du Commerce Equitable mais aussi vous permettre de gagner des prix: un bon d'achat sera donné aux 5 gagnants tirés au sort …

 

QCEa1 – Artisans du Monde est:
A: Une association loi 1901
B: Une ONG
C: Une boutique qui dépend de Maisons du Monde

 

2 – Depuis quand existe l'association Artisans du Monde – La Rochelle?
A: 1997
B: 1999
C: 2001
D: 2005

 

3 - Comment est fixé le prix des produits dans le commerce équitable?
A: Négociation entre les acheteurs et les vendeurs, mais les acheteurs ont une position dominante puisque si c'est trop cher, ils peuvent se tourner vers la concurrence.
B: Le prix est issu d'une négociation entre les acheteurs et les vendeurs et ne suit pas les prix mondiaux. Le prix diffère selon chaque pays et s'adapte aux conditions de celui-ci (coût de la vie locale à la période donnée).
C: C'est l'acheteur qui fixe le prix juste pour réellement permettre aux producteurs d'avoir un revenu satisfaisant.

 

4 - Le producteur reçoit une partie du prix de vente du produit équitable lorsque celui-ci est acheté par un consommateur:
A: Vrai
B: Faux

 

5 – Quelle est la différence entre Max Havelaar et Artisans du Monde?
A: Max Havelaar vend ses produits en moyennes et grandes surfaces et Artisans du Monde ne les commercialise que dans des boutiques du même nom ou bio.
B: Aucune. Ils sont tous les deux en filière intégrée: tous les acteurs respectent les valeurs du commerce équitable.
C: Artisans du Monde comme Max Havelaar travaillent avec des coopératives de producteurs mais Artisans du Monde travaillent également avec des producteurs isolés.

 

6 - Saurez-vous reconnaître les 4 conventions de base de l’Organisation Internationale du Travail qui protègent les travailleuses et travailleurs?
A: Liberté syndicale
B: Non-discrimination
C: Salaire minimum
D: Congés payés
E: Contrats signés
F: Abolition du travail forcé
G: Bénéfices sociaux complémentaires
H: Contrôle sur le travail des enfants
I: Temps de travail maximal hebdomadaire
J: Santé des travailleurs

 

7 - Quels sont les 3 critères du commerce équitable qui garantissent de meilleures conditions de travail ?
A: Le paiement d’un prix juste
B: L’achat uniquement à des coopératives
C: L’obligation d’un contrat de travail
D: La participation des travailleurs et producteurs aux décisions
E: Le soutien à une agriculture paysanne et familiale

 


QCEb8 - En plus d'être un réel levier de développement* pour les producteurs, qu’est ce qui fait la spécificité d’une tablette de chocolat noir Artisans du Monde ?
A: Elle a un carré de plus que toutes les autres tablettes de chocolat sur le marché.
B: Elle ne contient pas de lécithine de soja, un long temps de malaxage permet son onctuosité.
C: Une tablette traditionnelle de 100g contient environ 80 fèves (le contenu de 2 cabosses) ; celles
Artisans du Monde en contiennent 150.
D: Elles sont fabriquées avec du vrai beurre de cacao et non de l'huile végétale.

*le développement est ici entendu comme la maîtrise par les peuples de leurs choix économiques, sociaux, culturels, environnementaux et politiques.

 

9 – Quel est le produit issu du commerce équitable le plus vendu en France?
A: Chocolat
B: Sucre
C: Café

 

10 – En quoi le commerce équitable participe à la transition écologique et sociale?
ENTOUREZ LA RÉPONSE FAUSSE!
A: Il existe des systèmes de culture et d'élevage inspirés de l'ago-écologie qui permettent aux paysans d'accroître leurs productions sans coût majeur en énergie fossile ni recours inconsidéré aux produits chimiques.
B: Ce sont les hommes qui prennent majoritairement les décisions.
C: Le mouvement du commerce équitable contribue à mieux rémunérer les producteurs, débouchant sur la fourniture de produits à faibles coûts énergétiques et environnementaux, en conformité avec le désir des citoyens et le droit des nations du Sud de reconquérir leur sécurité et souverainté alimentaire.
D: Le commerce équitable donne le droit pour toutes et tous à un travail décent sans discrimination dans le respect des 11 conventions de base de l'Organisation Internationale du Travail, préserve et valorise les savoir-faire culturels.

La consommation responsable c'est, lorsque chacun d'entre nous le peut, faire un acte d'achat différent de celui du commerce conventionnel, le faire certes mais dans un rapport de confiance et de connaissance des mécanismes du commerce équitable. Ce qui nous intéresse nous consommateurs c'est de connaître la manière dont le prix de vente est calculé pour les boutiques d'Artisans du monde, les différentes marges entre tous les acteurs de notre filière intégrée et surtout quelle est la part du prix final qui revient au producteur.

Le prix équitable résulte d'une négociation, entre notre centrale d'achat et la coopérative de production, dans laquelle l'organisation de commerce équitable des producteurs est toujours à l'initiative du prix demandé. Nous importons soit des produits finis , soit des matières premières qui vont être transformées. L'élaboration du prix sera différente en fonction du type de produits et du nombre d'intervenants.

 

bandeaugrandEquitablesPrintemps