1705Saumon label rouge

Le saumon écossais Label Rouge (LR) propriété du ministère de l'Agriculture- fête ses 25 ans.
Un collectif d'ONG britanniques qui se bat contre l'aquaculture, harponne méchamment le dit saumon LR dans un courrier adressé à Stéphane Le Foll.

Tout d'abord la couleur.
Le cahier des charges de l'aquaculture des salmonidés en général permet l'utilisation de colorants de synthèse. Il doit correspondre à l'une des 6 teintes les plus foncées du nuancier de référence mis au point par le laboratoire pharmaceutique suisse Hoffman- La Roche. Les granulés alimentaires sont donc (en référence au nuancier), au choix de l'éleveur labellisé, assaisonnés de colorants naturels ou de synthèse et parce que cela reviendrait trop cher, les crevettes et autres crustacés dont les saumons raffolent, restent à l'extérieur des bassins !

Vient ensuite le taux de gras.
L'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) autorise jusqu'à 16 % de lipides (les graisses) dans le saumon LR, ce qui est 3 fois plus que son cousin sauvage et nettement moins que le saumon ordinaire puisque pour ce dernier aucune limite n'est fixée !

Puis l'espace d'évolution dans les parcs d'élevage.
L'unité de mesure est le kilo par mètre cube (Kg/m3), Pour notre saumon LR, la norme est de 15 à 20 Kg/m3, dans les fermes aquacoles standards, elle est de 25kg/m³ alors que le saumon Bio a droit lui à 10kg/m³. Donc plus d'espace pour remuer les nageoires permet d'éliminer les graisses et de faire du muscle.

Enfin, le traitement médical.
Presque aussi serrés que les sardines dans leur boite, les saumons LR sont tant infestés de poux de mer et de maladies infectieuses qu'il est nécessaire de les traiter aux anti-parasitaires et aux antibiotiques bien entendu autorisé pour l'élevage aquacole par l'Europe. Les cages d'élevages n'étant pas hermétiques, les rejets vont directement à la mer et contribuent à la «Bérézina» écologique du secteur.

Du côté de l'INAO, l'engagement est pris de bientôt publier le cahier des charges du saumon LR. Cela changera-t-il les pratiques des aquaculteurs ? Label affaire !


(Source d'après la rubrique – conflit de canard- du Canard enchaîné du 26 avril 2017)